Aller au contenu principal
Effacer mes traces Quitter ce site

Vaccination: avez-vous le droit de refuser?

publié le 28 janvier 2021 , mis à jour le 30 juin 2021

Au Canada, les lois peuvent être différentes.

Sélectionnez les régions qui vous intéressent.

Ne voir aucune particularité


Mettez de côté les rumeurs, les mythes et les fausses informations: voici ce qu’il faut savoir sur la vaccination et sur vos droits!

Espace publicitaire disponible

Affichez votre publicité

1. Le gouvernement va respecter votre choix

En général, se faire vacciner ou pas c’est votre choix: tout comme lorsque vous acceptez ou refusez un soin de santé.

EXCEPTION

Vous faire injecter un vaccin par la force porte atteinte à vos droits protégés par la Charte canadienne des droits et des libertés. Ce serait une mesure extrême et rare. En cas de conflit, un peut trancher sur la question.

En revanche:

  • Vous êtes encouragé à vous faire vacciner.
  • Parfois, il y a des conséquences lorsque vous refusez un vaccin.

IMPORTANT

Avant de prendre une décision sur votre santé, il faut être informé. Consultez un professionnel de la santé (un médecin) pour vous informer sur les risques et les avantages d’un vaccin. Contrairement aux informations générales du Web, il peut répondre à vos questions sur votre cas!

2. Qui décide pour votre enfant?

En général, les parents prennent les décisions importantes pour leur enfant, comme se faire vacciner. En cas de , des règles différentes s’appliquent

Dans certains cas, un enfant peut prendre la décision lui-même. Lorsqu’une situation risque de nuire à la santé d’un enfant, toute personne concernée doit dénoncer cette situation.

IMPORTANT

En Ontario et au Nouveau-Brunswick, la vaccination est obligatoire pour les enfants qui vont à l’école. Il est possible de demander des exceptions, par exemple, en raison de vos croyances personnelles.

3. Attention aux conséquences de ne pas se faire vacciner!

En cas de refus, vous pouvez vous exposer à des restrictions. Voici des exemples:

Au travail

Dans certains cas, votre employeur peut limiter vos contacts avec des personnes vulnérables lorsque vous refusez de vous faire vacciner.

À l’école

Une province ou un territoire peut exiger qu’un enfant soit vacciné pour aller à l’école.

Au moment de voyager

Un pays peut vous refuser le droit de le visiter lorsque vous n’êtes pas vacciné contre une maladie.

De plus, dans certains cas vous pouvez être tenu de payer une .

4. Vos protections médicales et financières

Ailleurs dans le monde, des millions de personnes n’ont pas accès aux vaccins. En conséquence, elles peuvent souffrir des effets graves de maladies que l’on peut éviter. 

Au Canada, que ce soit pour vous protéger contre la grippe, le zona ou le tétanos, il y a des vaccins à votre disposition. D’ailleurs, les Canadiens ont accès à des programmes pour:

Bien que les vaccins soient sûrs, dans des cas très rares, il peut y avoir des conséquences physiques permanentes.

Le va créer un programme de soutien. Lorsqu’il sera mis en place, une personne victime des conséquences d’un vaccin recevra une financière. 

Au Québec, un programme d’indemnisation des victimes de vaccination existe déjà.

5. Vaccination contre la COVID-19: 4 choses à savoir

  1. Le gouvernement décide qui sera vacciné en premier (par exemple les personnes âgées)
  2. Le vaccin sera gratuit
  3. Une province peut vous imposer des restrictions lorsque vous refusez le vaccin
  4. Même lorsque vous serez vacciné, des restrictions pour contrôler la COVID-19 continueront à s’appliquer (par exemple porter le masque).

ATTENTION

Plusieurs fraudeurs peuvent essayer de vous voler de l’argent ou vous fournir des faux vaccins dangereux.

Pour accéder à un vaccin contre la COVID-19 sûr et efficace suivez les directives des autorités locales de santé publique de votre région. Pour plus d’information, consultez « Fraude liée à la COVID-19 ».